Non au travail gratuit à Paris 15

Alors même que l’Etat a versé à La Poste 60 millions € pour distribuer les plis électoraux pour les deux tours des régionales, La Poste a décidé de ne plus compenser les facteurs-trices, chauffeurs et manuts. Ce travail supplémentaire, en plus de notre tournée, est pourtant particulièrement pénible, et justifie d’être compensé à sa juste valeur, soit 1h les 100 plis traités !

Les sections SUD et CGT de Paris 15 exigent le paiement des plis électoraux.

C’est le personnel qui trime, mais c’est la boîte qui empoche les subventions publiques. Cette décision est injuste et scandaleuse !

Voir en ligne : Péttition SUD-CGT