Répriméo, nouveau service en vigueur à Paris 15, voit sa gamme se développer.

Tous les agents du bureau on reçu hier une très belle lettre de menace de la part de la directrice, suite à la délégation de masse du 18 juin dernier. Le responsable SUD écope pour sa part d’un énième blâme.

Faut-il lui rappeler que cette délégation de masse s’est faite sur le temps de pause, devant son bureau au 3ème étage et que cette "prise de parole" lui a juste expliqué le motif de la pétition remise à ce moment-là... A savoir la remise en cause du protocole de fin de grève sur la limitation des OS !

Cette stratégie des patrons est connue du mouvement ouvrier depuis belle lurette : faire peur, casser le collectif, sanctionner pour qu’on s’écrase, ferme notre gueule et qu’au final on accepte tout.

Nous répondrons à son courrier d’ici peu naturellement (en attente d’une nouvelle lettre pour la délégation de masse du 2 juillet ?), mais la première réponse, c’est d’être le plus nombreux en grève le 22 juillet prochain, dès 6h30 devant le bureau, pour soutenir notre collègue Eric, et s’opposer aux 6 mois de mise à pied à son encontre !