Une annexe du commissariat de police à Noisy ACP...

jeudi 17 décembre 2009

Depuis son arrivée à l’agence de Noisy Monsieur Chabane a largement démontré ses limites avec son management archaïque. Ces prédécesseurs, notamment, Monsieur Vazeille et Monsieur Croce étaient appréciés du personnel. Leur sens du dialogue, et les réponses apportées aux problèmes posés, ont amplement démontré qu’une autre forme de gestion plus humaine du personnel est possible, à condition de posséder certaines qualités.

Cet exécutant aux ordres de la DOT Colis, personnage au double visage se revendiquait comme étant proche de la population recrutée dans les quartiers sensibles de banlieue. Monsieur Chabane a très rapidement dévoilé son véritable visage, celui du management par la pression et de la désinformation, au seul service de son ambition. Dernier exemple en date durant la grève de son ancienne agence (Bd Ney). Quel ne fut pas son plaisir à Garonor de briser la grève de ses amis : une main caressant, pour mieux poignarder de l’autre.

Notre camarade militant Yann Leleu est la victime de cette politique répressive du zélé “Monsieur Chabane”. Pour une simple suspicion, il n’a pas hésité à faire intervenir ses « amis » de la centrale du commissariat de police afin d’effectuer un contrôle inopiné. Un excellent travail de balance, bien inutile au demeurant et qui va le rendre encore plus populaire !!!

Un autre de nos camarade Hubert Danglades a également subi la « violence sociale » de la gestion par le vide de Monsieur Chabane alias « Inspecteur Harry ». Licencié aprés 12 ans d’ancienneté grâce aux bons soins de la direction locale, Hubert a été prié de quitter l’agence de Noisy encadré par les policiers de la BAC. Cette intervention des forces de l’ordre était disproportionnée, la simple notification de mise à pied dès sa prise de service aurait largement suffi.

La direction locale sous un aspect légaliste ne respecte pas le code du travail. La notification de la mise à pied, conservatoire est justifié lorsque : « un fait ne peut maintenir un agent sur son lieu de travail dû à une faute grave ». Les faits reprochés à notre camarade avaient eu lieu 1 mois auparant, quelle dangerosité immédiate a donc justifié l’intervention de nos vaillants policiers ?

Monsieur Chabane menace de sanction (blâme, avertissement), toute personne qui dialoguerait avec Yann notre représentant local SUD. Nous ne laisserons pas notre camarade subir votre répression syndicale Monsieur Chabane, nous saisirons l’inspection du travail à la prochaine tentative. Nous aurons tout le temps de nous occuper de votre cas que se soit à Noisy ou dans un autre site ou même dans une autre Direction car vous êtes sur “nos fiches des patrons incompétents”.

Les procédures sont tellement contraignantes que personne n’est à l’abri d’une erreur. Erreur dont se servira Monsieur Chabane soit pour exercer un chantage “en gros fais-toi tout petit et ferme d onc ta gueule”, ou bien va voir au pôle emploi ! La construction d’un rapport de force est donc incontournable pour stopper ces dérives.

Le personnel de Noisy fait beaucoup d’effort, certains dépassant allègrement les horaires quotidiennement, sans aucune reconnaissance, alors qu’ils mériteraient le double voir le triple du chalenge de fin d’année.Nous appelons l’ensemble du personnel à réagir afin de bâtir un collectif pour faire cesser les injustices. Paris le 17 décembre 2009


Accueil du site | informations legales | Plan du site | | Statistiques | visites : 526464

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SUD TMT  Suivre la vie du site ColiPoste   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License